Boostez l’archivage avec le Big Data !

Le capital informationnel des entreprises a pris une toute autre valeur depuis quelques années, que ce soit en termes juridiques ou financiers. L’archivage numérique ne peut plus se contenter d’être un simple espace de stockage : il doit « sublimer » les données, apporter une réelle valeur ajoutée à celles-ci et devenir l’outil principal de la gouvernance de l’information. Et pour cela, le Big Data est son meilleur allié.

 

Réduisez les coûts IT avec le Big Data…

L’archivage numérique n’a pas vocation à conserver ad vitam aeternam toutes les informations, tous les logiciels et tous les documents un jour utilisés dans l’entreprise : le cycle de vie de la donnée, qu’elle soit structurée ou documentaire, se caractérise aussi par une « fin », un moment où aucune obligation légale n’impose plus de la conserver. Il convient alors de la supprimer, notamment pour optimiser les espaces de stockage. C’est exactement ce que permet de faire le Big Data, via des fonctionnalités d’analyse de la valeur de la donnée. Ainsi, il est possible :

  • De décommissionner les applications devenues obsolètes, avec extraction et valorisation des données utiles (puis stockage dans un format générique et standard, comme le XML par exemple), avec retrait des systèmes existants ;
  • De détecter et de retirer les doublons, ces fichiers parfois obsolètes présents en plusieurs exemplaires dans le système de partage de fichiers, qui peuvent être vecteurs d’une information erronée et datée, et occupent de l’espace de stockage inutilement ;
  • De détecter les fichiers les plus engageants ;
  • De donner plus de sens et de la valeur aux fichiers via le Machine Learning …

Bref, le Big Data constitue un apport précieux à l’archivage dès lors qu’il accompagne, en plus de la transformation numérique de l’entreprise, la réduction des coûts IT. Le gage d’une efficacité renouvelée et d’une gouvernance de l’information optimisée !

 

… et les pertes de temps !

L’archivage « 3.0 », nouvelle génération et appuyé par le Big Data est aussi celui du gain de temps pour les entreprises. Un outil de recherche transverse et performant sur l’ensemble des partages de fichiers des acteurs économiques, permet ainsi un accès rapide, efficient et fédéré à cette masse de donnée et non plus cloisonné par espace de stockage comme il fallait s’en contenter auparavant.

C’est d’autant plus important que le prochain RGPD, qui entrera en vigueur en mai prochain, impose aux entreprises et aux institutions d’être en mesure d’accéder rapidement aux données personnelles des consommateurs et des particuliers, pour que ceux-ci puissent exercer l’ensemble de leurs nouveaux droits :

  • L’effacement pur et simple des données (le « droit à l’oubli » dans le langage courant) ;
  • La correction d’informations erronées ou datées ;
  • La limitation de l’usage ;
  • L’anonymisation des informations…

Autant dire que dans ces conditions, le Big Data est un allié précieux dans la mise en place d’une politique de gouvernance de l’information en accord avec les exigences du RGPD. Il permet ainsi de donner une dimension stratégique au patrimoine informationnel, source de valeur ajoutée supplémentaire pour l’entreprise !

Vous souhaitez en savoir plus sur ce que le Big Data peut apporter à l’archivage numérique et à la gouvernance de l’information ? Contactez-moi !