Décommissionnement

Décommissionnement d’applications : laissez vos déchets derrière vous

Décommissionnement d’applications : laissez vos déchets derrière vous

Lorsque les utilisateurs métier souhaitent adopter un outil de travail “nouvelle génération”, ceci  constitue pour eux un challenge stimulant. Prenez l’exemple du DRH enthousiaste à l’idée de travailler avec une interface moderne et nouvelle capable de supporter, en natif, le mobile et tout un ensemble de nouvelles fonctionnalités innovantes. Pour le département IT, ce changement représente également toute une série défis à relever. Dont notamment, la nécessité de trouver une solution capable de stocker le contenu qui se trouve actuellement dans des applications en passe de disparaître.

Laissez les déchets derrière vous

La quantité d’information en provenance de bases de données, de documents et autres contenus stockés dans une application peut être volumineuse. Mais vous ne pouvez pas, bien évidemment, simplement tout supprimer et recommencer à zéro quand vous décidez de changer d’application. Les informations actives et utiles doivent être déplacés dans une nouvelle application en assurant la prise en compte des règles de cycle de vie, l’enjeux étant d’assurer une conservation de l’information sur la période requise, ni plus, ni moins.

Ce qui signifie que vous avez deux choix principaux lors d’une migration vers une nouvelle application d’entreprise :


1. Déplacer tout le contenu existant dans la nouvelle application, ou
2. Déplacer uniquement le contenu actif et utile dans la nouvelle application.

L’argument qui va à l’encontre de la première alternative est qu’il n’y a aucune raison de conserver “les déchets” avec vous. Pensez à cette migration comme à un déménagement dans une nouvelle maison : quel meilleur moment  pour se débarrasser de ce dont vous n’avez plus besoin ? Souhaitez-vous vraiment encombrer votre nouvel espace tout propre et neuf avec un vélo d’appartement que vous n’utilisez pas ou les trois grille-pains que l’on vous a offert en cadeau de mariage ?

La seconde alternative est bien évidemment le meilleur choix. Il n’y a aucun intérêt à charger du contenu inutile dans le nouvel environnement. Vous ne feriez qu’encombrer et complexifier le nouveau système avec du volume inutile.

Mais qu’en est-il du contenu inactif que vous devez conserver, que ce soit pour des raisons commerciales ou pour répondre aux exigences réglementaires ?

Mettez de côté ce que vous devez conserver

A ce stade, beaucoup d’organisations prennent une décision onéreuse. Elles choisissent de garder l’ancienne application en activité comme un environnement en “lecture seule” pour les cinq, sept ou dix années nécessaires à la conservation d’informations inactives.

Par le biais de mon travail avec des entreprises de toutes industries, je trouve que malgré les coûts impliqués mais le maintien en condition opérationnelle d’application obsolète, la situation évolue peu. Ceci est notamment dû au fait que beaucoup d’entre elles n’ont pas conscience que la mise en place d’une stratégie d’archivage leurs permettraient à la fois de conserver le contenu dont elles ont besoin dans un environnement accessible et organisé, ainsi que de réduire les coûts.

Comment une application d’archivage de masse permet-elle cela ?

  • Elle vous permet d’analyser le contenu de votre système existant, d’identifier ce que vous devez conserver et ce qui a “vieilli” ou encore les doublons.
  • Elle vous aide à extraire et déplacer le contenu vers un nouvel espace de dépôt où celui-ci sera conservé à un coût inférieur de celui de l’application existante.
  • Elle permet de piloter les niveaux de confidentialité et d’accès à l’information.
  • Elle facilite le suivi des durées de conservation, le déclenchement des processus de destruction le moment venu.
  • Une solution d’archivage facilite le processus de migration vers de nouvelles applications d’entreprise. Elle vous permet de dé-commissionner et de délester l’application existante. Il en résulte des économies de coûts de stockage, de licences et de maintenance, ainsi que des économies de temps pour le département IT qui gère et conserve l’ancienne application.

Vers un processus simple, rapide et zéro déchet

Le passage à une nouvelle application ne doit pas nécessairement être un compromis. L’entreprise peut repartir sur une base neuve avec la nouvelle application, désencombrée des archives et des contenus accumulés au cours d’années d’utilisation.  

Les informations “déchets” peuvent être délaissées et la nouvelle application agrémentée du contenu encore actif. Les informations inactives à conserver sont déplacées dans un espace de conservation distinct et resteront disponible si nécessaire et gérées conformément aux règles de conservation.
Exactement comme lorsque vous déménagez, celui-ci est plus simple si vous n’avez pas à prendre avec vous que ce dont vous avez vraiment besoin. C’est plus simple et plus facile, vous faites des économies et votre nouvel espace sera plus agréable sans ces objets dont vous n’avez plus aucune utilité.