De la NF Z42-013 à l’ISO 14641-1 : l’intelligence économique à la portée de la France

De la NF Z42-013 à l’ISO 14641-1 : l’intelligence économique à la portée de la France

L’économie des normes est en marche depuis plusieurs années et touche tous les domaines. Dans celui du « records Management » et de l’archivage électronique, le paysage normatif est dense. Depuis 1999, de très nombreux travaux ont été publiés sur différents sujets qu’il fallait traiter autour de la gestion des contenus et de la gouvernance des documents d’activités. Le résultat est que plus de 12 ans après, le paysage normatif est devenu une nébuleuse difficile à comprendre où chaque norme semble vouloir être « la norme » à suivre.

La nébuleuse normative

ISO 14641-1, ISO 15801 ISO 30300, ISO 15489, ISO 24517, ISO 32000-1, … la liste est longue et les sujets vastes. Je me demande toujours comment vous pouvez vous y retrouver dans ce labyrinthe normatif. Pour compliquer la chose, chaque pays possède ses normes et ses certifications.  Par exemple, la France possède la NF Z42-013, la Hollande NEN 2082, les USA, la DOD 5015.02. Même l’Europe ajoute une couche supplémentaire avec de spécifications comme celle du MoReq qui change régulièrement de version MoReq2, MoReq2010, …

L’intelligence économique

L’intelligence économique est un facteur clef pour la normalisation et une réalité économique et politique. Lorsque la France créée une norme au niveau national, et porte sa norme au niveau international, c’est un facteur déterminant pour permettre aux entreprises françaises d’être entendues sur un marché. Le but n’est pas d’imposer un savoir faire national au monde entier mais de permettre aux acteurs français d’avoir un temps d’avance sur une économie.

Un enjeu politique

Cet enjeu important a été clairement identifié récemment par le gouvernement via un rapport de la Délégation Interministérielle à l’Intelligence Economique (D2IE) publiée le 11 janvier 2012. Ce rapport, intitulé « Normalisation Internationale et stratégie d’influences : Bilan et propositions » montre l’enjeu de compétitivité que représentent les normes européennes et internationales. Il conclue par la formulation de 10 recommandations politiques  pour permettre d’accroître l’intelligence économique  de la France dans le domaine de la normalisation.

De la politique à la pratique

Treize jours après ce rapport, la norme NF Z42-013 devenait la norme ISO 14641-1. Il a fallu plus de 10 ans pour permettre à cette norme française de devenir une référence internationale. Un exemple à suivre mais à optimiser. Peut être en incitant concrètement le tissu des PME et PMI  françaises à travailler dans ce sens. Espérons que le rapport d’olivier DUQUEN et ses recommandations seront suivies de faits par la classe politique.