Articles

L’archivage de données en 2020 : innovations et perspectives !

Cloud, IA, Big Data, en 2020 le marché des logiciels d’archivage est mûr, mais connaît une complète révolution ces dernières années.

En 2020, le marché de l’archivage est en pleine maturité en proposant des solutions logiciels à la fois simple, moderne et complète. Ce domaine reste dynamique avec de nombreux faits marquants.

Commençons par aborder l’influence du Cloud, avec l’émergence de nouvelles offres SaaS dédiées “Archivage”. En effet, sans remplacer les traditionnels déploiements “On Premise”, les offres d’archivage en SaaS enrichissent l’offre de solutions d’archivage du marché. A ce titre, l’on peut citer deux offres d’archivage en SaaS proposées par les sociétés Be-Ys (solution ID-Archive) et Jouve (solution JAS).

Par ailleurs, il devient incontournable d’évoquer la perçée du logiciel libre VITAM. Cette initiative interministériel (MAEDI, MC et MINARM), a pour but la réalisation d’une solution logicielle libre d’archivage numérique permettant la conservation à long terme et la consultation sécurisée d’archives. Les orientations futures futures de ce logiciel sont multiples : Logiciel autonome, ou proposé en SAAS par plusieurs acteurs du marché ou encore intégré au sein d’autres logiciels d’archivage,… L’avenir nous le dira !

Toutes les prévisions annoncent également des accroissement exponentielles du volume d’information reçu et géré par les entreprises. Cette situation impose des changements profonds dans la manière de gérer l’information et conduit à une évolution forte de l’offre logiciel du marché. A ce titre, l’on peut noter l’émergence de logiciel d’analyse de vracs numériques. L’on peut citer des logiciels comme Octave, ArchivFiltre ou encore everteam.discover.

Ces outils ont pour vocation d’analyser des vracs numériques (exemple : arborescence de fichiers de plusieurs Téra), pour les nettoyer, les enrichir, voir même pour les logiciels les plus évolués comme everteam.discover, d’identifier les données personnelles ou encore gérer le cycle de vie. Toutes ces logiciels proposent des fonctions d’export afin de gérer des SIP exploitables.

Dans ce contexte, l’archivage ne constitue plus uniquement un service en bout de chaîne destiné à assurer la conservation pérenne et intègre des documents. Mais également, et surtout, d’en faciliter l’exploitation par l’ensemble des acteurs de l’entreprise tout en contribuant à une meilleure maîtrise des risques. En d’autres termes, une évolution inexorable vers une meilleure gouvernance du capital informationnel de l’entreprise.

Cette dynamique vers une meilleure Gouvernance de l’information est en marche et est suivi par la plupart des acteurs mondiaux. Citons à titre d’exemple, les évolutions considérables de Microsoft en la matière ces dernières années (Cf. Office 365 Compliance center). Avec à terme, l’exigence de répondre aux besoins des utilisateurs d’être “au plus près” de l’information utile, notamment grâce à un point d’accès unique (recherche fédérée) à l’ensemble de l’information de l’entreprise.

Le marché de l’archivage a encore de beaux jours devant lui; l’année 2020 en fait la démonstration (exemple: la publication de la nouvelle version de la norme NFZ 42 013:2020) avec un dynamisme exceptionnel et de nombreuses synergies avec d’autres domaines (Privacy, Cybersécurité, Services de signature qualifiées, Intelligence Artificielle,…).

Apprenez-en plus grâce au support du webinar que nous avons animé sur le sujet :